NOUS UTILISONS LES COOKIES SUR CE SITE POUR AMÉLIORER VOTRE EXPÉRIENCE UTILISATEUR

Les cookies sont de petits fichiers déposés dans votre navigateur. Sur ce site, nous employons des cookies à des fins techniques, fonctionnelles et d’analyse d’usage du site.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous confirmez votre accord quant à l’usage que nous faisons des cookies. A tout instant, vous pouvez modifier les paramètres de gestion de ces cookies de votre navigateur.

Actualité VIVALDI

  •  

    Félicitation à Vivaldi Avocats

    -

    Pour son premier prix de l’innovation organisé par le Barreau de Lille et l'AFJE dans la catégorie Propriété Intellectuelle

     

     

    Lire la suite...  

  •  

       

    RGPD

     

    Bientôt de nouvelles obligations plus contraignantes sur le traitement des fichiers informatiques

     

     

     

    Au regard du franc succès des deux premiers petits déjeuners conférences sur le thème

     

    25 mai 2018 : Entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données à caractère personnel :

    Etes-vous prêts ?

     

    Le Club Vivaldi-Avocats lance une nouvelle session de deux petits déjeuners qui se dérouleront les

     

    Mercredi 31 janvier 2018 de 9h à 10h30 (1ère partie);

     

    Mercredi 21 février 2018 de 9h à 10h30 (2ème partie) ;

     

    Au siège du Cabinet, à LILLE, 120 rue de l’Hôpital Militaire.

     

    Lire la suite...  
  •    

      

    Si votre sapin de Noël est plus beau que celui de Vivaldi-Avocats,

     

    prouvez-le en nous en envoyant sa photo

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    Le plus beau sapin de Noël sera à l'honneur.

       

    En attendant, excellentes fêtes de fin d'année 

    Lire la suite...  

Articles par matière

Inscription sur le fichier des incidents de paiement de la Banque de France

Engage sa responsabilité la banque qui inscrit à tort une personne sur la liste des interdits bancaires.

 

 

SOURCE : Cass.com, 10 janvier 2012, n°10-27806

 

En l’espèce, l’ancien gérant d’une SCI fait l’objet sur son compte personnel, 3 ans après sa démission de cette fonction et la cession de ses parts sociales, d’une interdiction bancaire en lien directe avec l’activité de la SCI.

 

L’ancien gérant, après avoir vainement contesté cette situation auprès de l’Etablissement Bancaire à l’origine de l’interdiction, régularise la situation par le paiement des chèques impayés et le solde débiteur de la SCI, dans la seule finalité d'obtenir la levée de son fichage auprès de la Banque de France, sanction qui l'empêchait d'obtenir le financement d'un projet immobilier important, puis assigne l’Etablissement bancaire en responsabilité, lui reprochant cette inscription injustifiée, et demande le remboursement des sommes versées.

 

La Cour d’appel de Versailles constate que l’ancien gérant justifie avoir effectué toutes les démarches nécessaires afin d’avertir l’Etablissement bancaire de sa démission et de la cession de ses parts de la SCI, de sorte que l’ancien gérant justifiait la fin de tout lien avec la SCI auprès de sa banque.

 

Ainsi, malgré les démarches engagées auprès de lui, l’Etablissement de crédit, était demeuré inflexible, si bien que, selon les juges du fond la banque a commis une faute dans la gestion du compte de son client, directement en rapport avec le préjudice subi par l’ancien gérant, consistant dans une interdiction bancaire abusive ayant eu pour conséquence le paiement forcé de la dette d'autrui

 

La Chambre commerciale de la Cour de cassation rejette le pourvoi, la Haute juridiction considérant que l’interdiction bancaire, qui avait personnellement frappé l’ancien gérant résultait d’une faute de la banque, engageant sa responsabilité.

 

Sylvain VERBRUGGHE

VIVALDI AVOCATS

Ajouter un commentaire

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé